Les Suisses votent au sujet de l’énergie

Pour pouvoir mettre en œuvre la Stratégie énergétique 2050, le Parlement Suisse a révisé totalement la loi sur l’énergie. Ce dernier a de ce fait adopté de nombreuses mesures visant principalement la protection de l’environnement. Cette nouvelle loi sur l’énergie devra être votée par les Suisses le 21 mai prochain.

Les objectifs principaux de la loi sur l’énergie ou LEne

La LEne a pour objectif de promouvoir l’usage rationnel et économique de l’énergie, d’assurer une production et une distribution de l’énergie en protégeant l’écosystème, et d’encourager l’utilisation des énergies indigènes et renouvelables. Jusqu’en 2030, la production annuelle d’électricité qui provient d’énergies renouvelables devra être augmentée, et la consommation totale d’énergie par chaque foyer devra être également stabilisée au niveau qu’elle aura lorsque cette loi sera mise en vigueur. Par ailleurs, l’un des buts principaux buts visés par la Stratégie énergétique 2050 est « une Suisse sans énergie nucléaire ». En effet, l’énergie de l’atome devra être remplacée progressivement par l’énergie produite par le soleil, l’eau, le vent ou même les déchets. Si la LEne est acceptée, aucune centrale nucléaire ne devra plus être construite en Suisse.

Les premiers sondages de la votation de la LEne en Suisse

C’est le 21 mai 2017 que les Suisses effectueront la votation de la LEne. A cette occasion, ils devront répondre par Oui ou Non à la question suivante : « Acceptez-vous la loi du 30 septembre 2016 sur l’énergie (LEne) ? » La première série de sondage en ligne pour ce vote a été faite le 6 et le 7 avril 2017 sur les différents sites de Tamedia. Plus de 11’154 personnes provenant de tous les recoins de la Suisse y ont participé. Actuellement, plus de 56 % des Suisses projettent d’accepter la loi sur l’énergie. Par contre, 42 % des Suisses envisagent de voter « Non » et 2 % sont encore indécis. Il faut noter que ces taux sont un peu différents de ceux diffusés par la SSR stipulant que 61 % de oui et 30 de non. Par ailleurs, la majorité des opposants à la LEne sont des électeurs de l’UDC qui avait déjà déposé auparavant un référendum après l’acceptation de la loi par le Parlement suisse. D’ailleurs, trois des partisans du parti agrarien sur quatre ont rejeté la Stratégie énergétique 2050. Pour les électeurs du PLR, la situation est assez contrastée. 43 % d’entre eux sont en effet en faveur de la LEne et 54 % sont contre. Pour les sympathisants des Verts, presque 95 % vont accepter cette nouvelle loi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *